Secourisme au travail : quelles sont les obligations de l’employeur ?

Dans le cadre du travail, des événements imprévisibles (glissade, malaise, chute, etc) peuvent survenir rapidement. Le nombre d’accidents ayant provoqué une rupture de travail enregistré par l’assurance-maladie en 2016 oscille autour de 800 000. De ce fait, le code de travail définit des obligations relatives au secourisme en entreprise pour l’employeur. Découvrez dans cet article quelles sont ces obligations.

La formation secourisme

Suivre une formation secourisme en entreprise n’est obligatoire que dans certains cas. En effet, dans la mesure où les travaux de la société ne présentent pas de danger, l’employeur n’est pas dans l’obligation de former ses employés au secourisme, qu’importe la taille de l’entreprise. Pour les cas suivants en revanche, il est exigé de réaliser la formation d’un salarié au moins :

  • un chantier employant 20 individus au moins, où sont réalisés des travaux dangereux, pour une durée excédent 2 semaines ;
  • tout atelier où des opérations à risques sont effectuées.

Toutefois, une entreprise peut volontairement initier son personnel au secourisme de travail sans pour autant y être obligée par la loi. Pour les sociétés concernées, il est prévu une sanction de 9 000 euros en cas de non-respect de la réglementation.

Le protocole d’urgence et les équipements de secours

L'employeur est tenu à la mise en place d’un protocole d’urgence permettant de fournir des soins aux salariés malades et accidentés, au cas où un infirmier n’est pas présent dans la structure. Ces dispositions sont réalisées grâce à un médecin du travail en étroite collaboration avec les services de secours. Elles doivent être prises en fonction de la nature des risques auxquels les salariés sont exposés. Le protocole doit être transcrit sur un document accessible à tous les employés.

En outre, l’entreprise doit être équipée de matériel de secours. Le contenu n’est toutefois pas spécifié par le code du Travail. L’essentiel est d’opter pour des articles qui sont adaptés aux potentiels risques et de s’assurer qu’au moins un des employés dispose de la formation nécessaire pour utiliser le matériel de secours. Cependant, le kit de secours doit être à portée de main et clairement indiqué par des panneaux signalétiques. Un contrôle du matériel est également requis.

(Visité 17 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)