5 conseils pour réussir son business plan

business plan

A la recherche de financement de la part d’investisseurs, de banques, d’organismes financières, … pour votre entreprise ? La réalisation d’un business plan est indispensable.

Les investisseurs investissent dans des entreprises et non dans des business plans. Le business plan est une formalité indispensable mais non suffisante pour trouver des investisseurs extérieurs. Il décrit l’entreprise, son marché, ses chiffres prévisionnels et ce qu’elle pourrait devenir, et c’est tout. La décision d’investissement porte sur le contenu : l’équipe, le marché, les différenciateurs, l’évolution, le potentiel de croissance ; et non pas uniquement sur la présentation et la forme du business plan.

Voici 5 conseils importants pour réussir la réalisation de votre business plan.

1. Le marché et les concurrents

Décrivez votre marché et les concurrents directs et indirects. Donner les raisons pour lesquelles votre idée fonctionnera. D’autres ont-ils fait quelque chose de semblable ? Ont-ils réussi ? Dire ce qui vous rend différent de chacun d’eux (voire ce qui vous rend meilleur que chacun d’eux). Attention, toutefois à ne pas dénigrer vos concurrents. Avez-vous fait un prototype ?
Incluez toutes les contraintes et menaces qui peuvent avoir un impact sur le projet. Montrez pourquoi certaines des variables ne s’appliquent pas à votre situation ou expliquez comment vous avez l’intention de les surmonter ou de les améliorer.

C’est la méthode d’analyse SWOT : Strength (Forces) – Weaknesses (Faiblesses) – Opportunities (Opportunités) – Threats (Menaces) à rappeler dans un tableau.

2. Être réaliste dans les données chiffrées

Si vous êtes certain de conquérir 50 % du marché au cours de la première année, vous devez expliquer pourquoi vous pensez que c’est le cas et donner une idée de ce que pourraient être ces chiffres. Mais rendez vos projections financières les plus réalistes possible – par exemple, un part de marché de 10 % est beaucoup plus crédible pour la première année.

De plus, être trop optimiste avec le temps et les ressources est une erreur courante des entrepreneurs. Il est important d’être réaliste, car cela donne de la crédibilité à votre présentation. Supposez toujours que les choses prendront 15 % plus de temps que vous ne l’aviez prévu. Par conséquent, 20 semaines, c’est maintenant 23 semaines …

N’hésitez pas à faire appel à un expert-comptable pour vous aider dans l’élaboration des chiffres prévisionnels.

3. Avoir des preuves à l’appui pour chaque argument que vous avancez

Si vous prévoyez être le leader de votre domaine dans six mois, vous devez dire pourquoi vous le pensez et le justifier. Si vous dites que votre produit ou service va prendre d’assaut le marché, vous devez étayer cette affirmation par des faits. Si vous dites que votre équipe est pleinement qualifiée pour faire de l’entreprise un succès, assurez-vous que les curriculum vitae du personnel démontrent l’expérience nécessaire.

4. Présenter l’équipe actuelle et à venir

Dans toutes nouvelles entreprises, la composition de l’équipe est très importante pour la réussite de l’entreprise.

Les membres de l’équipe n’ont pas besoin d’avoir travaillé dans le secteur visé, mais vous devez établir des parallèles entre ce qu’ils ont fait et les compétences nécessaires à la réussite de l’entreprise. Il faut donc inclure les curriculum vitae de toute l’équipe dans le business plan. Il faut également indiquer les ressources manquantes et les profils à recruter !

5. Faire une synthèse obligatoire

Enfin, il faut savoir qu’une synthèse d’une à deux pages maxi au début du business plan est obligatoire. En effet, beaucoup d’investisseurs ne liront que le résumé. Soyez bref, concis et efficace. N’hésitez pas à faire relire votre business plan à votre entourage notamment la synthèse afin d’avoir des axes d’améliorations.

Selon vos besoins, il faut élaborer un business plan adapté à sa cible. Soyez logique, pensez comme votre cible, et écrivez ce qu’elle voudrait connaître.

L’idéal est d’avoir plusieurs versions de business plan : une pour les banquiers ou les investisseurs en capital de risque, une pour les investisseurs individuels, une pour les entreprises qui pourraient vouloir créer une coentreprise avec vous plutôt que de vous financer, etc.

(Visité 1 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)